Un jour, j’ai été vendeuse.

Dans quelques heures vont commencer les soldes, la chasse aux bonnes affaires, la course à l’essayage, la guerre de la dernière taille… Que veux-tu pendant les soldes, c’est la loi de la jungle qui règne (d’ailleurs, si tu me piques la paire de chaussures que j’ai repéré, je t’arrache le cœur à la petite cuillère, tu es prévenue). Bref, en ces quelques semaines de lutte acharnée où tous les coups sont permis, j’ai une pensée pour les vendeuses qui vivent une de mes versions de l’enfer (une autre de mes versions de l’enfer, c’est de passer une journée à KidExpo…).

trouvez-le-sac-a-main-adequat-pour-les-soldes

Parce que vois-tu, j’ai été vendeuse quelques mois et face aux clientes chiantes, tu imagines tout un tas de techniques de torture bien pire que l’arrachage de cœur à la petite cuillère. (psychopathe en puissance… Je te rassure, j’ai changé de voie depuis).

Autant le dire tout de suite, ça n’a duré que trois mois, mais ça a été suffisant. Bon évidemment, j’étais malgré tout assez privilégiée donc je ne vais pas trop me plaindre. Parce que vois-tu, à cette époque, j’étais à Sydney et les jobs pour les petites frenchies en visa vacances-travail, c’était plutôt travailler dans un resto ou aller ramasser les fruits. Donc j’ai quand même eu de la chance avec mon entretien de 2min chrono assise sur un banc à côté de l’Opera House et ma tenue de travail jupe/T-shirt/tongs…

Mais s’il y a quelques choses d’international c’est bien le potentiel relou des clients (et je parle en tout état de cause, je suis moi même cliente…). Entre ceux qui négocient des rabais (alors que bon, on n’est pas au marché ! T’as déjà fait le coup chez Zara, toi ?), ceux qui t’interrompent alors que tu conseilles déjà quelqu’un, ceux qui, ne parlant pas un mot d’anglais, essaient de communiquer par onomatopées, ceux qui piquent discrètement une paire de lunettes de soleil à 10$, ceux qui te parlent politique et t’expliquent que Sarkozy, il à l’air vachement bien quand même, ceux qui remettent en doute ce que tu leur dis…

Parce que, oui, dans une boutique tout est possible ! Même avoir une cliente, avec son mari en bandoulière,  qui te montre un petit pantalon en lin, bien taille basse, et qui te demande si c’est pour homme ou pour femme, et qui devient suspicieuse quand tu lui réponds que c’est un modèle pour la gente féminine. Et là, question qui tue, sourcil relevé : mais comment vous le savez ? Bonne question ! Peut-être parce que je travaille ici depuis quelque temps donc je connais un minimum les produits, et qu’ensuite, vous l’avez pris au rayon femme mais si monsieur veux l’essayer, les cabines c’est par ici.

Cela dit, j’ai bossé dans une pâtisserie et on m’a demandé un jour si la bûche à la framboise, il serait possible de la décolorer par ce qu’en blanc, ça serait mieux (oh,  avec un petit coup d’eau oxygénée ça devrait le faire ! Vainqueur au festival de la question con).

Être vendeuse c’est sport, et c’est sans compter les collègues (la raciste anti-français, la branleuse qui ne fait rien, celle qui essaie de te piquer tes ventes, celle qui ne sait pas compter et qui te flingue ta caisse…).

Évidemment je force le trait, il y a des collègues charmantes qui te gavent de doughnuts et des clients adorables, mais en cette veille de soldes, je pense à toutes ces gentilles vendeuses qui vont se faire martyriser pendant 5 semaines. Alors bon courage !

Et sinon, je t’ai dit que j’ai été femme de chambre ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un jour, j’ai été vendeuse. »

  1. heylinaa

    Je n’ai jamais été vendeuse mais je plains souvent les gens qui bossent dans ce domaine, je crois que je deviendrais folle quand je vois comment certains clients peuvent être pénibles/cons (après j’ignore s’ils font exprès ou si c’est naturel chez ces personnes) Oh et la question pour la bûche à la framboise mérite la palme d’or haha Enfin comme tu dis: bon courage à tous les vendeurs/vendeuses, pour eux ce sont 5 semaines de torture !

    (je sens que tu aurais pas mal d’anecdotes concernant l’expérience femme de chambre, non ?)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s